Le masque facial

De Plongeplo
Aller à : navigation, rechercher
Draegerpanoram.jpg

Avantages d'un facial

  • Le facial permet de plonger en eaux glaciales sans que le froid agresse le visage, on sait aussi que l’eau sur le visage favorise la diurèse ce qui est désagréable pour les longues décompressions.
  • En cas de perte de connaissance, le risque de noyades fortement diminués, car le plongeur respirera normalement sans risquer la perte de son détendeur.
  • Un facial permettent de respirer par le nez, ainsi l’air est mieux humidifié donc le plongeur est moins déshydraté.
  • Les mâchoires ne sont plus soumises à une contraction permanente pour maintenir l’embout.
  • Les masques faciaux ont souvent un angle de vision plus large.
  • Le grand avantage d’un masque facial est la possibilité de lui adjoindre un système de communication sous-marine. Un micro est placé dans le masque et une oreillette est fixée sur la sangle.
  • Pour effectuer la manœuvre de Valsalva, sur certains modèles des "bourre-pif" : Excroissances plastiques logées dans le masque. Sur d’autre il existe des pince-nez orientables pour équilibrer les oreilles.

Inconvénients

Le masque facial a souvent un espace mort important, qui se révèle être un piège à CO2, le gaz respire passe par cet espace mort et en cas d’effort le plongeur plus sensible à un essoufflement.


Points importants à vérifier pour un achat ou à modifier par la suite :

  • Présence de molette de réglage sur le détendeur principal.
  • Possibilité de fixer un FCD (Free-flow Control Device).
  • Adaptabilité a un DSV de recycleur.
  • La vitre doit être de type anti-buée.
  • La flottabilité du masque doit être minime, vérifier les données du fabricant.
  • Le volume mort doit être réduit au maximum pour permettre une évacuation optimale du CO2
  • Un petit volume intérieur avec la jupe proche du nez permet de réduire le volume mort.
  • Il faut au minimum deux ouvertures latérales supplémentaires permettent de fixer un détendeur de secours et un moyen de communication sous-marine (ou un 3e détendeur !).
  • Présence d’une purge basse pour permettre l'évacuation de toute humidité intérieure.
  • La vitre doit être près du visage pour permettre un grand champ de vision.
  • Le tuyau d’air du détendeur principal doit être raccordé au masque par un raccord rapide pour une mise en place au dernier moment, ce qui facilite l'équipement et économise le gaz disponible.
  • La jupe doit être élastomère EPDM pour résister à la graisse du visage et doit être compatible avec l’O2.