Argon

De Plongeplo
Aller à : navigation, rechercher

L'Argon (Ar) est le troisième gaz noble, du groupe 18. L'Argon est le troisième constituant en importance de l'atmosphère terrestre (0,933% en volume). Le nom Argon provient du grec αργόν (argos) qui signifie "paresseux" en référence à son inertie chimique. L'Argon n'entretient pas la vie il est incolore inodore et insipide comme l'Azote, à l'état naturel il n'est présent que dans l'air.

Argon.jpg Premier etage argon.jpg Bouteille argon.jpg

Nous l’utilisons en plongée uniquement pour équilibrer les vêtements étanches, du fait de son excellente propriété d'isolant thermique. Il permet de limiter la dette thermique du plongeur et de la maintenir dans des limites supportables. La robinetterie doit avoir une sortie Argon W21.8x14AG, la bouteille et le détendeur sont "spécial Argon".


Il a été utilisé pour l’étude de la CDI et la détection des bulles circulantes au Doppler, par des passages isobares d'une ambiance Argox à une ambiance Heliox. Pour définir les concentrations acceptables et limites d'Argon, 6 plongeurs ont été à 3 reprises saturés à l'Argox, puis passés brusquement dans une ambiance d'Héliox à une pression de 2,5 bars.

Les essais ont permis de dire qu’il pourrait être utilisé comme diluant (Argox) dans des configurations particulières. Mais après divers essais « in situ » il à été abandonné car difficile à éliminer en caisson en cas de MDD car sa solubilité (double de celle de l'azote) favorise la CDI (contre-diffusion Isobare). Dans certaines conditions, il ralentit les réactions métaboliques et réduit la respiration dans des proportions significatives. Le problème c’est son poids moléculaire de 39.95 qui est défavorable dans le sens (lourd – Léger) qui peut induire une CDI.

Marquage des bouteilles de plongée

L’étiquette de marquage doit indiquer : ARGON non respirable.

A noter qu’il n’y a pas de 2ème étage sur le détendeur et dans ce cas, il est opportun de monter au niveau du 1er étage une soupape de surpression et un mini manomètre.


Inhalation: L'inhalation d’argon en concentrations excessives peut avoir comme conséquence le vertige, des nausées, vomissements, perte de conscience, et la mort. La mort peut résulter des erreurs dans le jugement, confusion ou la perte de conscience des individus. A forte concentration la perte de conscience et la mort peuvent se produire en quelques secondes sans avertissement.


Symptômes: Les premiers symptômes d’intoxication sont comparables à un essoufflement.

La vigilance mentale est diminuée et la coordination musculaire est altérée. Le jugement postérieur devient défectueux et toutes les sensations sont diminuées.

L'instabilité émotive résulte souvent et la fatigue se produit rapidement. Pendant que l'asphyxie progresse, il peut y avoir des nausées et vomissements, prostration et perte de conscience, et finalement convulsions, coma profond et mort.


Effets de l'argon sur l'environnement: Aucuns dommages écologiques connus provoqués par l'argon n’a été recensé. Les effets de l'argon sur les plantes ou les animaux n'est pas connus actuellement. On ne pense pas qu'il nuise à la vie aquatique.

Retour à : Les Gaz