La Biologie

De Plongeplo
Aller à : navigation, rechercher

La biologie est la science du vivant. Prise au sens large de sciences du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des êtres vivants (ou ayant vécu). Toutefois la distinction entre organismes vivants et non vivants est parfois difficile et la détermination de l'objet spécifique de la biologie n'a rien d'évident.


La biologie marine étudie les organismes, les plus petits comme le plancton, jusqu’aux plus grand comme les cétacés. Et tous les habitats en rapport avec la mer, de la très fine couche à l'interface entre les eaux et l'atmosphère jusqu’au aux profondeurs abyssales de plus 10’000 mètres de profondeur. Ces habitats sont aussi constitués des récifs de coraux, des forêts de kelp, des plages, des estuaires, etc. Une large part de la vie sur terre se déroule en fait dans les océans.


La biologie lacustre ou limnologie se concentre sur tout ce qui croît ou qui vit autour des grands lacs et des grands étangs, ou dans leurs eaux.


La limnologie, terme que créa en 1892 le Suisse François-Alphonse Forel qui en fut le précurseur avec son étude du Lac Léman. et qu'il définit comme « l'océanographie des lacs » Définie à l'origine comme la « science des eaux superficielles continentales ou intérieures » c’est-à-dire les eaux stagnantes (étangs, lacs, réservoirs à ciel ouvert). La limnologie fait intervenir, au même titre que l'hydrologie, des études physicochimiques et biologiques. Le terme « limnologie » trouve sa racine dans le grec limne (lac), ou logos (étude).


Retour à :Spécialités