Gestion des évènements

De Plongeplo
Aller à : navigation, rechercher

On a tendance à considérer un accident comme une fatalité avec laquelle jouent le hasard et la malchance. Les analyses des évènements démontrent qu'il n'en est rien.

Tout est explicable, tout est justifiable.. ou presque !

L'accident sans arrêt de travail, sans atteinte corporelle, plus communément appelé incident est dans la plupart des cas passés sous silence.

L'incident n'entraînant pas la nécessité de remplir une déclaration auprès de l'assurance. Cependant il est souvent occulté ou ignoré afin de ne pas avoir à justifier une erreur ou autres fautes.

Les causes d’un incident sont bien souvent les mêmes que pour un accident plus grave et qu'il a suffi du hasard pour que les conséquences de l'événement soient différentes.

Le simple fait d'annoncer ce type d'évènement au responsable de sécurité du club lui permet d'établir un inventaire complet des causes d'accidents (dysfonctionnements) et par cette voie, d'agir de façon plus pointue sur la prévention.

S'il n'a pas de conséquence sur l'homme, l'incident peut générer des coûts très élevés en dégâts matériels. En outre, avec la même cause à la clef, il aurait pu entraîner des conséquences plus graves, si par le jeu du hasard il avait entraîné de graves blessures.

Par conséquent, chaque accident fait l'objet d'une analyse. Celle-ci est effectuée par les personnes en relation avec l'évènement et, suivant les besoins, aidées par le spécialiste de la sécurité.

Les résultats sont ensuite synthétisés et diffusés si cela s'avère nécessaire. Ils peuvent également servir de fil conducteur à un programme de formation ou de sensibilisation.

Chiffrer les coûts d'un accident, même si pour le faire nous devons utiliser des chiffres approximatifs est un excellent moyen pour sensibiliser les intéressés.

Sous la dénomination évènements se cachent :

  • les accidents de plongée
  • les accidents de terrain
  • les presque-accidents
  • les incidents

Un évènement étant arrivé, il convient de garder la tête froide. Il ne sert à rien de plaindre ou de se plaindre, de rechercher des coupables ou de se cacher derrière le manque de chance ou le hasard.

Au contraire, il faut essayer d'en tirer le maximum de leçons et de prendre les mesures qui s'imposent. Pour ce faire, il existe des outils pratiques, d'utilisation simple.

En premier lieu, la déclaration interne d'accident va permettre la récolte d'un maximum de faits en relation avec l'évènement. Ensuite, l'analyse de celui-ci va mettre en évidence les éléments à l'origine du problème.

En ce qui concerne, l'analyse de l'accident, il existe plusieurs façon de la mener à bien. Un groupe de personnes concernées par l'accident : l'accidenté, son chef de palanquée, le chargé de sécurité etc. .. peuvent très bien, par le biais de la discussion, remonter aux origines de l'accident et tirer les leçons qui s'imposent. Mais, sans méthode, il faut bien l'avouer, il est très difficile de rester objectif et d'aboutir aux mesures nécessaires. L'analyse appelée "l'arbre des causes" est une méthode facile à apprendre et à mettre en place. Elle permet de remonter rapidement aux sources du problème et de déterminer très concrètement les mesures qui s'imposent.


L'ANALYSE PAR L'ARBRE DES CAUSES


Dans l'exemple ci-après on se rend compte des possibilités illimitées de l'analyse d'un évènement par la méthode dite de "l'arbre des causes".

A partir d’une noyade, on se pose une foule de questions auxquelles il faudra répondre par des mesures adaptées.