Dyspnée profonde

De Plongeplo
Aller à : navigation, rechercher

Nous savons que l’essoufflement est un risque permanent en eau froide et à l’air en dessous de 30m même si dans la plupart des cas il est correctement maîtrisé. Par contre l’essoufflement en profondeur (dyspnée profonde) est un risque majeur difficilement maîtrisable en plongée à l’air, car la masse volumique est multipliée par huit à 70m (8 bars).

L’indice de viscosité de l’air induit une perte de charge nettement perceptible dès 50 mètres, au moindre effort les muscles respiratoires n’arrivent plus à fonctionner suffisamment ce qui entraînera une rétention alvéolaire de CO2, une désadaptation ventilatoire avec essoufflement, hypoxie et perte de connaissance.


Exemple pour un volume pulmonaire de 6 litres.

Profondeur Volume à 1bar Masse vol. Poids volumique Rapport
Surface
6 litres
1.3 gr/l
7.8 gr.
1
70 Mètres
48 litres
1.3 gr/l
62.4 gr.
8


La plongée à l’air en dessous de 50m, l’utilisation d’un recycleur, la configuration matérielle lourde et volumineuse aggrave ce risque.


Le plongeur Tec est moins concerné par ce risque car il respire des mélanges à base d’Hélium comme les Trimix et l’Héliox. Comme la masse volumique de l’Hélium est 7 fois moins importante que l’Azote, l’effort respiratoire et fortement diminué.


Conclusion : dès 50m passez au Trimix.


Retour à : Risques et dangers particuliers