Les Maldives - Croisière Nasru Ali Grand Sud - Mars 2007

De Plongeplo
Aller à : navigation, rechercher

Organisateur: Ramon Gonzalez

P3080188 R.JPG
P3070331R.JPG


Participants: Ramon et Rosa Gonzalez, Jürg Labhardt, Corinne Oschwald, Nathalie Oudry, Françoise Rutz, Patrick Jacquet, Peter Fankhauser, Pierre Giauque, Chantal et Jean-Pol Wiaux-Zamar.

142 DSC08988R.JPG

Moniteurs: Karine et François Poche

Photographes: Jean-Pol Wiaux, Jürg Labhardt, Peter Fankhauser

P3100246R.JPGP3080039R.JPG135 DSC02144R.JPG77 DSC0196R.jpg

Auteur du compte-rendu : Chantal Wiaux-Zamar

Sites de Plongées: Addu Atoll et Gaafu Dhaalu Atoll



Atterrissage sur l’aéroport de Gan, petite île faisant partie de l’Atoll d’Addu, où Karine et François Poche nous attendent pour nous emmener sur notre bateau, le Nasru Ali.

6 P3050054R JPW.JPG

L’Atoll d’Addu, situé à l’extrême sud des Maldives, en dessous-de l’équateur, est le principal centre économique et administratif du sud de l’archipel. Les 28'000 habitants s’y répartissent sur 7 îles.

12 DSC03497R pf.JPG

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Britanniques y établirent une base militaire dans le cadre de la défense déployée dans l’océan Indien. Ils exercèrent une influence majeure sur l’histoire moderne d’Addu. En 1956, dans le contexte de la guerre froide, ils installèrent une base de la Royal Air Force, afin de servir d’avant poste. Ils employèrent la population locale pour construire les routes reliant les îles de Feydhoo, Maradhoo et Hithadhoo. En 1976, les Britanniques se retirèrent, laissant un aéroport, des bâtiments industriels, des baraquements et malheureusement de nombreux sans emplois! Lorsque l’industrie touristique décolla à la fin des années 1970, beaucoup d’hommes quittèrent l’Atoll d’Addu pour aller travailler à Malé dans les hôtels et les boutiques. Les natifs d’Addu sont encore majoritaires dans le personnel des îles-hôtels du pays.


Depuis Gan, la route qui nous conduit à Hithadhoo, la capitale de l’atoll, est bordée de charmants petits villages. Notre bateau de plongée nous y attend pour nous emmener sur le Nasru Ali.

7 DSC00169R pf.JPG 9 DSC00173R pf.JPGDSC08647R.JPG

Quel bonheur de se baigner dans une chaude après tant d'heures de voyage!!

DSC08652R.JPG

6.03.2007 :7h30 - Première plongée à Ibileehaahera et apprentissage d’ouverture des parachutes à -5 m.

P3060160R.JPG DSC01804R.JPG P3070156R.JPG

11h30 - Deuxième plongée sur l’épave du British Loyalty. Torpillé en 1944 par un sous-marin allemand à l’entrée du Gan Kandu, le pétrolier resta dans l’Atoll jusqu’en 1946, avant d’être remorqué jusqu’à son emplacement actuel. L’épave longue de 140 m, repose sur le côté entre -16 m et – 33 m de profondeur. Elle est couverte de coraux mous où une multitude de petits poissons viennent s’y cacher. L’hélice est tapissée de corail noir ou fougères brunes où vivent des centaines de petits poissons-verre.

DSC01918r.JPG

16h -Troisième plongée de la journée sur le site de Maa Kandu, riche en coraux, tables de corail de 1 à 3 m de largeur et tridacnes ou bénitiers aux couleurs diverses, allant du bleu électrique au vert, du jaune au brun. Ces mollusques doivent leur couleur chatoyante à des algues microscopiques (zooxanthelles), qu’ils élèvent et qui constituent une partie de leur nourriture. Un poisson lézard, au corps long et mince et couleur sable, nous épie sans bouger d'un pouce...

P3090020R.JPGP3100032R.JPGDSC00373ptf.jpgDSC01792jlw.JPG

Un poisson coffre jaune, à la carapace osseuse qui lui confère une nage particulière, se cache près du récif. Un peu plus loin, un poisson flûte, un baliste clown à la superbe livrée noire à grandes taches blanches, un poisson lime à la livrée orange, mouchetée de tâches vertes, déambulent nonchalamment sous nos yeux admiratifs. (Le baliste tire son nom de la baliste, une arbalète romaine. Son épine dorsale se bloque par un cran d'arret, similaire au système de blocage d'une flèche sur cette arme). Bien cachée dans une infractuosité une murène javanaise inquiète observe les plongeurs..

P3090127jprw.JPGDSC02034jl.JPGP3120188jpw.jpgDSC01795jlr.JPG

7.03.2007 : Après une nuit de navigation, nous voilà en vue du Gaafu Dhaalu Atoll au sud de Huvadhoo.


145 DSC03500R.jpg


10h30 - Première plongée sur le site de Gan Thila (thila = formation coralienne qui remonte jusqu’à une profondeur de -5 à -15 m) où une nuée de petits poissons aux couleurs vives ondulent autour de gorgones en forme d’éventails, de touffes ou de petits arbustes sur lesquelles se hissent des crinoides, petits organismes ressemlant à de petits bouquets de plumes aux couleurs variées.

DSC01816jl.JPGDSC01845R JL.JPGDSC01818jl.JPG


12h - Deuxième plongée, dérivante sur le site de Kondey Kandu. Les Kandu désignent les chenaux ou les passes reliant un atoll à la pleine mer. Ils sont naturellement exposés aux courants et forment un environnement propice à la croissance des coraux mous. Ils sont aussi une aire d'alimentation des espèces pélagiques. Première passe et premier requin à pointes blanches.

DSC01851jl.JPG

Les snorkeleurs sont gâtés eux aussi…. Ils ont le plaisir de voir passer une une magnifique tortue géante juste ....sous leurs palmes.


8.03.2007 :7h - Plongée sur le site de Maarena Kandu. Deuxième passe et …surprise …un requin argenté au milieu d’un groupe de requins à pointes blanches sillonne le fond sablonneux, sans se préoccuper du majestueux ballet orchestré par de jolies raies aigles tachetées, remuant en cadence leurs grandes « ailes » et auxquelles se sont joints une raie pastenague noire et un gros napoléon ou labre géant, qui tient son nom de la bosse qu'il porte sur la tête. Plus haut, un banc de barracudas à la dentition impressionnante et au regard curieux semblent narguer les plongeurs. Un peu plus loin, une multitude de thons et autres petits poissons complètent la scène pour notre plaisir.

DSC01849jl.JPGDSC01850jl.JPGDSC02080r.JPGDSC01859jl.JPG

11h - Deuxième plongée à nouveau sur le site de Kondey Kandu où se côtoient des platax aux corps aplatis et aux écailles luisantes de couleur argentée (on les appelle aussi poissons chauve-souris à cause de leurs nageoires dorsales et ventrales très développées), des lutjans ou vivaneaux jaunes à raies horizontales bleues (lutjanus kasmira), des chirurgiens aux couleurs vives « bleu-violet-jaune » (ils doivent leur nom à une épine ou scalpel qu'ils portent sur la queue), des poissons clown-anémones, des carangues argentées ou bleues, des thons, des balistes clowns. Enfoncée dans le sable, un manifique bivalve semble attendre sa proie..

DSC01869jl.JPGDSC01873jl.JPGDSC01902 jl.JPGDSC01896jl.JPG


et bien caché au milieu de coraux mous (polypes noyés dans une masse gélatineuse), les plongeurs ont la chance d’apercevoir un taenionotus triacanthus ou minuscule petite rascasse feuille blanche à l’œil brillant dont la remarquable nageoire dorsale ondule gracieusement avec le courant.

DSC00391ptf.JPG
.


Une joilie raie aigle passe sous les pieds des snorkeleurs.

DSC03754ptf.JPG

15h - Troisième Plongée sur la « Patate de François(Ibregiri) ». Surplomb riche en poissons minuscules, en carangues argentées chassant des athérines ( petits poissons au corps allongé). Au milieu des tables de corail, on aperçoit des astéries ou étoiles de mer rouges,

DSC01936 jl.JPGDSC01892jl.JPGDSC01919jl.JPGDSC01799jlr.JPG

des actinies ou anémones roses, oranges, rouges écarlates ou violettes dont les tentacules pourvues de cellules urticantes, abritent des familles de poissons-clowns qu’un mucus protecteur protège de leur poison. Même une rascasse volante rouge ou pterois à antennes, dont la piqure peut être très douloureuse, nous fait le plaisir d’être de la fête.

DSC01819R.JPGDSC01824.JPGP3100099jpw.JPGDSC01965jl.JPG


9.03.2008 : 16h - Deuxième Plongée sur le site de Nilandhoo Faru, (Le terme faru désigne un récif circulaire à l’intérieur d’un atoll), royaume des tables de corail autour desquelles se baladent des diagrammes orientals à la livrée très voyante avec des raies horizontales noires et blanches et avec le nez, les nageoires et la queue jaunes à taches noires , des juvéniles blancs à bande rouge, des bancs de fusiliers de couleur bleue-clair jaune, des demoiselles anges, des platax, des lutjans ou vivaneaux jaunes, un poisson coffre noir aux taches blanches et … bien caché dans une anfractuosité : un diodon hystrix. On l’appelle aussi poisson porc épic car son corps est revêtu de piquants acérés qui se dressent perpendiculairement lorsque le poisson se gonfle en avalant de l’eau.

P3090175 jpw.JPGP3090115jpw.JPG

10.03.2007 : 10h30 - Première plongée sur le site de Kondey Thila avec ses madrépores ou coraux durs, principaux constructeurs de la barrière corallienne. Certains ressemblent à de petits arbustes très ramifiés, des tours, des serpentins enchevêtrés, de gros amas globuleux … Ils offrent un refuge aux petits poissons qui y trouvent une protection contre les prédateurs. La nuit, certains madrépores sortent les tentacules de leurs polypes et se transforment en bouquets de fleurs très colorés.

DSC02002jl.JPGDSC02011jl.JPGP3100051jpw.JPGP3100057jpw.jpg

A nouveau nous sommes en admiration devant les immenses tables de corail

P3100102jpw.JPG

au milieu desquelles se baladent une foule de petits poissons colorés, demoiselles bleues ou chromis viridis, des marignans repérables par leur couleur rouge-orangée très brillante et par leurs grands yeux attestant leurs habitudes noctures....

P3100109jpw.JPGP3100186jpw.JPGP3100190jpw.JPGP3100203jpw.JPG

les actinies ou anémones aux couleurs magnifiques dans lesquelles se cachent ces jolis petits poissons clowns.

P3100200jpw.JPG P3100205jpw.JPG

Concombres blancs, poisson feuille, nudibranches Phyllidia ou petits mollusques dépourvus de coquille, aux couleurs voyantes bleues noires ou jaunes, sont parmi les sujets de prédilection de nos photographes. Ces petits mollusques portent leurs branchies sur le dos et leurs petites cornes servent à l'odorat.

DSC01895jl.JPGDSC01952jl.JPG

14h - Plongée sur le site de Kondey Inside. Léger courant. Magnifique site également tapissé de coraux, de tables de corail

P3100224jpw.JPG

et où un nudibranche phyllidia sp ainsi qu’une asterie Linkia ou étoile de mer grise (??) n’échappent pas à nos regards toujours à l’affut; DSC01784jl.JPG DSC01986jl.JPG


Un rémora accroché à un napoléon, grâce à une ventouse située sur la tête, se balade au frais de la princesse. Les rémoras, que l'on connaît aussi sous le nom de sucets ou poissons pilotes, ont l'habitude de se faire transporter par des poissons plus gros et de profiter des restes d'agapes de leurs hôtes. En échange, ils débarassent leur hôte des parasites qui le tourmentent

DSC02036jl.JPG

Des poissons perroquets, reconnaissables à leur bec aux dents soudées, qui leur permettent de croquer le corail dont ils mangent les polypes et rejettent le calcaire, le pulvérisant et le transformant en fin sable corallien, des demoiselles ange-royal, des papillons à long nez, des chirurgiens, des poissons bourses, des demoiselles bleues, des anthias mauves à dos violets, virevoltent avec grâce et aisance devant nos yeux éblouis par tant de beauté..

P3100142rg.JPGP3100143jl.JPG

11.03.2007 : 6h45 - Site de Foammulah - Descente dans le bleu à la recherche des requins à pointes blanches ou gris. Malgré la visibilité moyenne, on les aperçoit se reposant sur le sol sablonneux à une trentaine de mètres plus bas. Au dessus d’eux, des bancs de barracudas et de thons sont de sortie.

DSC02127jl.JPG

15h - Deuxième plongée sur le site de Hitadhoo Beru ou nous croisons un grand nason tacheté bleu-gris que l’on appelle aussi poisson licorne à cause de sa longue protubérance sur le nez. Nous avons la chance aussi d’apercevoir des raies manta reconnaissables par leurs deux impressionnantes nageoires céphaliques, des requins à pointes blanches, un napoléon, des bancs de barracudas, et aussi une splendide tortue géante.

DSC02102jl.JPGDSC02073jl.JPG



12.03.2007 : 7h – Nouvelle plongée sur le site de Kondey Thila. Beaucoup de courant dans lequel foisonnent des petits poissons de récifs et au milieu desquels se baladent un groupe de perroquets adultes aux jolies couleurs bleues et roses, un gros napoléon (cheilinus undulatus) reconnaissable de loin par sa protubérance sur le front, des thons, une tortue solitaire et une jolie raie pastenague.

DSC0213jltortue.JPG

11h – Deuxième et dernière plongée sur le site de Hithadoo Beru. Quatre jolies raies manta, un gros mérou à la mâchoire inférieure proéminente laissant apparaître une dentition impressionnante, un requin à pointes blanches, trois nudibranches, un poisson scorpion semblent s’être donnés rendez-vous pour saluer notre départ.

L’après-midi est consacrée au snorkeling ou nous savourons une dernière fois le plaisir de nager dans une mer chaude (28oC) tout en admirant une pastenague noire, une jolie tortue, un gros napoléon et une multitude de petits poissons de récifs.

P3100246R.JPGP3120261jpw.JPGDSC03261rPF.JPG

Cette magnifique semaine, nous a aussi permis de fêter l’anniversaire de Corinne sur une plage ou une table de sable en forme de requin avait été dressée par notre équipage en son honneur.

DSC08751jpw.JPGP3080232jpw.JPGP3070322jpw.JPGP3070494r.JPG

Merci à Ramon de nous avoir organisé cette magnifique croisière au milieu de l’océan indien. Merci à Karine, la plus charmante des hôtesses de mer et François de nous avoir fait découvrir ces sites de plongée magnifiques.

65 DSC08793 jpw.JPG

Merci à tout l’équipage pour leur attention et leur gentillesse. Merci à tous les amis pour leur bonne humeur et l’ambiance sympathique et agréable.

Chantal Wiaux-Zamar

Références : Maldives -Lonely Planet Publications Pty Ltd 2006 Les Poissons des Maldives d’Andrea Ghisotti 2006




D'autres photos de la Croisière sur le Nasru Ali sont sur notre Site album photos